Rituel de passage et rédemption du captif de nous même.
Eglise des Trinitaires de Metz, février 2014
Mise en scène et composition sonore : Frédéric Fléjo
Avec la participation de : Elodie Brochier, Julie Meftah, Zoé Blaiesse, David Metzner, Frédéric Fléjo et Geoffroy Muller.
Performance jouée sur la composition musicale "Le purgatoire des passions"


Les six personnages sont une seule et même personne.
Les deux personnages dans l'abside : La sentinelle et le fou.
Les deux personnages dansants : Ce que l'on ressent malgré nous, le spasme des sens ou la danse rituelle.
Les deux personnages cheminants : L'adversaire, le juge, la raison, l'amour, la fragilité, la peur et la passion.


Aliénation récréative

Le trophée de nos
propres combats

L'adversaire, le juge
et la raison

La mémoire





Le fou, la fragilité, l'amour et l'absence.

Il ne cherchait que de l'amour.
La pluie était forte et rassurante.
La lumière, calme et douce.
Il ne s'est pas reconnu.
Et cette pluie ne s'arrêtera plus.

Frédéric Fléjo

Corpus delicti


La déclinaison de nos premières expériences de vie se fait marionnettiste agile.
Les bâtons en croix sauront nous articuler infiniment, et à notre insu, nous les déposeront précieusement.
Et à notre insu, nous les proposerons parfois aussi, en châtiment.
Le purgatoire en tribunal viscéral des pulsions se joue de l'instinct de mort malgré l'amour et de l'instinct de vie malgré la peur, obstinémnt.
Obstinément, notre premier ennemi est sans doute nous-même et infiniment, nous écopons.

Frédéric Fléjo